memento-asocs

MEMENTO

L’éventail des méthodes utilisables pour la réalisation d’études de marché pour le compte de l’Industrie Pharmaceutique n’a cessé, au fil des ans, de s’enrichir et de se diversifier. Ce « Mémento des Méthodes » constitue un tour d’horizon des principales approches actuellement utilisées dans ce domaine. Sa vocation principale est de donner une définition claire et consensuelle des principaux termes utilisés pour caractériser une approche donnée.
En corollaire, il devra permettre de résoudre les interrogations pouvant résulter de différentiels de prix constatés autour d’un projet donné, en conduisant à s’interroger sur la nature précise des moyens et compétences mis en œuvre. La pression intense qui s’exerce actuellement sur les prix ne doit pas avoir pour conséquence une baisse de qualité. Elle peut par contre être une source de réflexion sur le service rendu par les études et leur valeur ajoutée.

Quelle est la fonction des Sociétés d’Etude ?

« Fournir les informations nécessaires à la solution des problèmes marketing »

(Charte ASOCS-I-I)

Une fonction encadrée par un code de déontologie qui suppose :

  • le respect rigoureux de l’anonymat et la collaboration volontaire des répondants
  • et l’exclusion de toute démarche dont l’objectif direct est la promotion des ventes ou l’influence de I’opinion du répondant.

Des précisions qui permettent de délimiter le champ des études de marché, et d’en exclure :

  • les demarches à type de constitution de fichier
  • et celles ayant pour raison d’être des opérations de marketing direct.

Dans le cadre des études touchant spécifiquement le domaine de la santé l’ASOCS, a établi une charte des pratiques loyales qui engage tous ses membres.

Quelles sont les spécificités des études appliquées au domaine de la santé ?

  • Les contraintes légales et administratives qui régissent l’information, la publicité, la prescription, la vente des spécialités pharmaceutiques, ainsi que l’indemnisation des médecins (cf. accords CNO/ASOCS)
  • La nature du médicament, plus proche d’un concept que d’un produit de consommation auprès du corps médical
  • La formation initiale du médecin, puis sa confrontation permanente avec la visite médicale
  • L’importance croissante de la relation médecin/malade et de la pression du patient dans la prise de décision
  • Le fait que le médecin n’est pas le consommateur final
  • Les phénomènes fréquents de leadership (hôpital/spécialistes) et d’écoles

NB

Dans ce contexte, il importe tout particulièrement de veiller à réduire au maximum les décalages entre le risque de l’expression « académique » des réponses au problème posé et la démarche réelle et concrète de prescription et/ou de conseil au quotidien face au « patient-consommateur ».

La pertinence et la fiabilité des réponses apportées à un problème posé devront donc également prendre en compte :

  • l’homogénéité et l’hétérogénéité des cibles selon ce qui est recherché
  • la nécessité d’une rémunération adaptée afin de ne pas créer des biais d’échantillonnage.

Bien entendu, un recrutement tenant compte des principaux critères définis ci-dessus implique des coûts et délais accrus. Toutefois, si ce dernier point peut a priori être perçu comme un inconvénient, il permet cependant de garantir la qualité des études et des recommandations concrètes qui en découleront.

devenez adhérent

Devenez adhérent de l’ASOCS et bénéficiez de l’accès total aux contenus du site : enquêtes et études , groupe de réflexion, recommandations et bonnes pratiques…

inscrivez-vous

Témoignages

Les membres de l’ASOCS s’engagent

• D’une part à respecter la charte déontologique et à se conformer à tout accord passé entre l’ASOCS et le CNOM
• D’autre part à suivre les règles de bonnes pratiques établies en accord avec INFOSTAT et l’UDA